09.
juin
2024

La thématique de la santé des seins clôture la campagne dédiée aux femmes courageuses dans le sport d’élite

Avec le projet «Femme et sport d’élite», Swiss Olympic soutient les athlètes d’élite de manière ciblée. Après avoir mis l'accent sur le thème du courage au cours des deux dernières semaines, du matériel sur le thème de la santé des seins vient clore la vague de campagnes du printemps.

Les seins restent un thème tabou un peu partout. Mais il se trouve que les activités sportives, notamment, mettent les seins à rude épreuve. Les athlètes doivent dès lors prendre des précautions particulières pour veiller à la santé de leurs seins. Afin d'attirer davantage l'attention sur ce thème et de mettre en lumière plus précisément les différents aspects à prendre en compte, le projet «Femme et sport d’élite» met l'accent sur la santé des seins pour clore la vague de campagnes de printemps.

Une nouvelle notice sur la santé des seins propose par exemple des informations et des conseils sur le thème des seins et du sport et présente les aspects auxquels les sportives doivent être attentives en matière de santé des seins. De plus, les athlètes y apprennent ce qu'elles peuvent faire elles-mêmes pour prévenir le cancer du sein.

Le soutien-gorge de sport est également un aspect important de la santé des seins. Environ un tiers des athlètes ressentent des douleurs aux seins pendant le sport - un soutien-gorge de sport bien ajusté peut soulager ces douleurs. Dans le dernier épisode du podcast «smartHER - the women's sportcast», Alexandra Lammers, chef de produit Lead Apparel chez On, explique à la journaliste Jeannine Borer qu'un soutien-gorge de sport bien ajusté n'est pas seulement important pour la santé, mais qu'il a aussi une influence sur la performance.

Histoires de femmes courageuses 

La digression sur le thème de la santé des seins marque la fin de la campagne de printemps de cette année du projet «Femme et sport d’élite». Auparavant, l'accent avait été mis en particulier sur le thème du «courage»: La rameuse Jeannine Gmelin, la fondeuse et triathlète Anja Weber, l’athlète d’aerials Carol Bouvard, la spécialiste du skicross Fanny Smith et la para-athlète Elena Kratter ont expliqué dans différents épisodes ce que le courage signifie pour elles. Qu’il s’agisse de prendre une décision non conventionnelle ou d’afficher publiquement une faiblesse, le courage a de multiples facettes. Le courage, c’est aussi parler très ouvertement d’un thème spécifique, qu’il s’agisse d’un thème tabou, d’un thème assez difficile ou douloureux pour une personne, ou alors d’un coming out comme celui de la multiple championne suisse de descente Emilie Siegenthaler alors qu’elle n’était encore qu’une jeune athlète (plus d’informations à ce sujet dans la Discussion intergénérationnelle entre Emilie Siegenthaler et la judoka Binta Ndiaye). 

Gros plan sur la santé cardiaque

Le courage est également lié au cœur des performeuses. Il s’agit d’un autre thème qui concerne au premier chef les sportives. Le docteur Christian Schmied, spécialisé en cardiologie sportive, explique dans une épisode de podcast très intéressant pourquoi même des athlètes d’élite au meilleur de leur forme peuvent être victimes d’un infarctus, ce que les athlètes féminines peuvent faire pour prévenir une maladie cardiaque ou la dépister à temps et dans l’absolu, pourquoi le cœur des femmes bat différemment de celui des hommes.

Comment apprendre le courage

Le courage, ça s’apprend. Se considérer soi-même comme une personne courageuse et ne pas avoir peur de commettre des erreurs, avoir confiance en ses propres capacités et parfois oser quitter sa zone de confort et se confronter à un défi ou un obstacle, sont autant de pistes pour apprendre le courage. En cliquant sur le lien suivant, tu trouveras six conseils sur ce qu'il faut faire pour être courageux.