Swiss Olympic regrette le Non à «Sion 2026»

10 juin 2018

Suite au Non des citoyens valaisans au soutien financier prévu par le canton pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver 2026, Swiss Olympic se montre déçu de l’issue de la votation. « Nous n’avons malheureusement pas réussi à convaincre la majorité de la durabilité et des chances de Sion 2026 », a expliqué le Président de Swiss Olympic, Jürg Stahl.

Aujourd’hui en Valais, 54 pourcent des votants ont refusé le soutien financier maximal de 100 millions de francs prévu par le canton pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver « Sion 2026 ». En tant que Comité national olympique, Swiss Olympic a pris connaissance avec regret de l’issue de cette votation ainsi que du retrait du canton du Valais du Comité de candidature. Au cours des prochains jours, le Comité de candidature va ainsi restituer le mandat que Swiss Olympic lui avait attribué pour l’organisation de Jeux Olympiques et Paralympiques en Suisse et mettre en route les préparatifs nécessaires à la dissolution.

« Nous n’avons malheureusement pas réussi à convaincre la majorité de la durabilité et des chances de Sion 2026 », a déclaré Jürg Stahl, Président de Swiss Olympic et du Comité de candidature. « Nous sommes cependant des sportifs et acceptons cette défaite. » Jürg Stahl a également tenu à remercier tous ceux qui se sont investis pour le projet au cours des mois et semaines passés – et en particulier le Gouvernement valaisan, la Ville de Sion, les Cantons partenaires, la Confédération ainsi que le Comité International Olympique.

Swiss Olympic et le Comité de candidature de « Sion 2026 » se retrouveront dans les prochains jours afin d’analyser les raisons du Non des Valaisans. « Nous allons discuter en détail des raisons pour lesquelles nos arguments pour Sion 2026 n’ont pas trouvé une majorité en Valais », a expliqué Jürg Stahl.

Swiss Olympic regrette également l’issue de la votation en tant qu’Association faîtière du sport suisse. « Au cours des derniers mois, nous avons découvert beaucoup de bonne volonté à l’égard du sport suisse et de nombreuses idées sont apparues dans divers groupements. Durant les prochains mois, nous allons étudier ces idées avec nos partenaires afin de déterminer lesquelles peuvent être mises sur pied au profit du sport suisse », a précisé Jürg Stahl.